À propos


Je suis née en 1984 à Grandes-Piles (Québec), dans la région de la Mauricie (où je demeure toujours, plus précisément à Trois-Rivières). J’écris depuis longtemps, mais je publie depuis 2003. J'ai d'abord signé entre 2003 et 2005 une demi-douzaine de nouvelles sous le pseudonyme d’Hérélys Deslandes. Je codirigeais à l’époque Pandémonium : le fanzine des arts déviants, avec Amelith Deslandes. J’ai ensuite préféré signer mes nouvelles sous mon vrai nom, et ce, dans diverses publications comme Solaris, XYZ, Alibis et Zinc.

Passionnée par le domaine de l’édition et le rayonnement des littératures de l’imaginaire, je collabore depuis 2008 à la revue Brins d’éternité en tant que coéditrice et directrice artistique. Depuis 2015, je travaille également comme directrice littéraire pour la revue Le Sabord. Je rédige aussi une chronique sur les littératures de l'imaginaire dans le bimestriel Les Libraires.

Du côté académique, j’ai déposé en 2012 un mémoire de maîtrise (lettres) sur Berbiguier de Terre-Neuve du Thym, auteur des Farfadets ou tous les démons ne sont pas de l'autre monde. Je termine actuellement à l'UQTR un doctorat sur Les mémoires du Diable de Frédéric Soulié, écrivain souvent rattaché au roman-feuilleton. En parallèle, je travaille à l'UQTR comme chargée de cours.

Mon premier livre, L'enfant sans visage est paru en 2011 (éditions XYZ) et mon premier roman, Transtaïga (tome 1 d'une trilogie thématique sur les villages fantômes québécois), a été publié aux éditions Marchand de feuilles en 2012. Le second tome, L'île aux naufrages, a vu le jour l'année suivante. Un recueil de nouvelles, Le sabbat des éphémères est en outre disponible aux éditions Six brumes (2013). Escalana, le dernier tome de la trilogie, est paru en 2014.

Finalement, mon quatrième roman, Les cendres de Sedna est paru à l'automne 2016 chez Alire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire